Close

Épreuves du 3e concours

Rappelons tout d’abord que le troisième concours est accessible à tous ceux qui ont au moins cinq ans d’expériences professionnelles dans le secteur privé, sans condition de diplôme.

L’épreuve d’admissibilité est constituée d’une composition écrite, d’une durée de quatre heures, que le candidat choisit de passer dans une des deux valences : en mathématiques ou bien en physique-chimie. Cette épreuve a pour coefficient 1. Les candidats au troisième concours ont composé cette année sur une des deux épreuves écrites du CAPLP externe maths sciences de la même session.

L’épreuve prend appui sur des documents de forme et de nature variées (documents scientifiques, à caractère historique, extraits de programme, productions d’élèves…). Elle doit permettre au candidat de mobiliser ses savoirs disciplinaires et didactiques dans le but de présenter une solution pédagogique répondant à une situation donnée. Elle est également l’occasion de montrer la maîtrise du corpus de savoirs disciplinaires correspondant à la discipline de l’épreuve adapté à l’enseignement en lycée professionnel. Les contenus disciplinaires doivent pouvoir être abordés au niveau M1 du cycle master de la valence choisie par le candidat pour cette composition.

L’épreuve d’admission d’entretien à partir d’un dossier

La durée de la préparation est de deux heures et trente minutes et celle de l’épreuve d’une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum).

L’épreuve consiste en la présentation d’une réflexion pédagogique. Le candidat doit répondre à des questions dans le cadre d’un contexte professionnel précisé dans le sujet.

Le candidat dispose d’un dossier documentaire fourni par le jury. Ce dossier est appuyé sur les programmes du lycée professionnel et concerne la discipline (mathématiques ou physique-chimie) n’ayant pas fait l’objet de la première épreuve d’admission. À partir des situations fournies dans le dossier, le candidat doit montrer son aptitude au dialogue, à élaborer une réflexion pédagogique, à montrer sa capacité à prendre en compte les acquis et les besoins des élèves et doit connaitre les valeurs de la République.

Si le candidat a choisi de passer l’épreuve écrite en physique-chimie, le sujet proposé au candidat à l’épreuve orale  porte sur les mathématiques et  le candidat doit intégrer l’utilisation pédagogique des TIC (logiciels ou calculatrices) lors de son exposé.

Si le candidat a choisi de passer l’épreuve écrite en mathématiques, le sujet proposé au candidat à l’épreuve orale porte sur la physique ou la chimie et le candidat doit intégrer au moins une expérimentation et son exploitation pédagogique lors de son exposé. Cette phase expérimentale nécessite, pour certains sujets, le port d’une blouse en coton que le candidat doit revêtir pour composer.

De plus, l’épreuve d’admission doit, en outre, permettre au candidat de démontrer qu’il a réfléchi à l’apport que son expérience professionnelle constitue pour l’exercice de son futur métier et dans ses relations avec l’institution scolaire, en intégrant et en valorisant les acquis de son expérience et de ses connaissances professionnelles à la problématique du sujet et dans ses réponses aux questions du jury.