Close

Épreuves d’admission du CAPLP

Les épreuves d’admission sont constituées de deux épreuves orales : l’épreuve de mise en situation professionnelle (EP1) et l’épreuve d’entretien à partir d’un dossier (EP2). Chacune de ces épreuves a pour coefficient 2.

Ces épreuves comportent un entretien avec le jury qui permet d’évaluer la capacité du candidat à s’exprimer avec clarté et précision, à réfléchir aux enjeux scientifiques, didactiques, épistémologiques, culturels et sociaux que revêt l’enseignement du ou des champs disciplinaires du concours, notamment dans leur rapport avec les autres champs disciplinaires.

Chaque candidat passe les épreuves sur deux jours : l’épreuve de mise en situation professionnelle l’après-midi du premier jour (en mathématiques ou en physique-chimie), l’épreuve d’entretien à partir d’un dossier dans l’autre discipline le matin du second jour. Un tirage au sort détermine pour chaque candidat le schéma (A ou B) d’interrogation et les sujets de ses épreuves.

L’organisation de chacun des schémas pour la session a été la suivante :

Schéma A:

  • épreuve EP1 de mise en situation professionnelle en physique-chimie l’après-midi du premier jour
  • épreuve EP2 d’entretien à partir d’un dossier en mathématiques le lendemain matin.

 Schéma B:

  • épreuve EP1 de mise en situation professionnelle en mathématiques l’après-midi du premier jour
  • épreuve EP2 d’entretien à partir d’un dossier en physique-chimie le lendemain matin.

L’épreuve de mise en situation professionnelle

Elle consiste en la présentation d’une séquence d’enseignement en mathématiques ou en physique-chimie dont le candidat doit justifier, devant le jury, les choix didactiques et pédagogiques effectués.

La durée de préparation de l’épreuve est de deux heures et trente minutes et celle de l’épreuve est d’une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum).

Un tirage au sort détermine la discipline (mathématiques ou physique-chimie) sur laquelle porte la présentation de la séquence d’enseignement.

L’épreuve prend appui sur un dossier composé de documents divers : extraits de manuels scolaires, d’annales d’examens, d’ouvrages divers, travaux d’élèves… dans le cadre des programmes de mathématiques ou de physique-chimie des classes des lycées professionnels. Si le sujet porte sur les mathématiques, la présentation comporte nécessairement l’utilisation pédagogique des TIC et au moins une démonstration. Si le sujet porte sur la physique ou la chimie, la présentation comporte la réalisation et l’exploitation d’une ou de plusieurs expériences qualitatives ou quantitatives pouvant mettre en œuvre l’outil informatique. Cette phase expérimentale nécessite, pour certains sujets, le port d’une blouse en coton que le candidat doit revêtir pour composer.

L’épreuve d’entretien à partir d’un dossier

L’épreuve consiste en la présentation d’une réflexion pédagogique. Le candidat doit répondre à des questions dans le cadre d’un contexte professionnel précisé dans le sujet.

La durée de préparation de l’épreuve est de deux heures et trente minutes et celle de l’épreuve est d’une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum).

Le candidat dispose d’un dossier documentaire fourni par le jury. Ce dossier est appuyé sur les programmes du lycée professionnel et concerne la discipline (mathématiques ou physique-chimie) n’ayant pas fait l’objet de la première épreuve d’admission. À partir des situations fournies dans le dossier, le candidat doit montrer son aptitude au dialogue, à élaborer une réflexion pédagogique, à montrer une première approche épistémologique de la discipline et de ses enjeux et sa capacité à prendre en compte les acquis et les besoins des élèves, à se représenter la diversité des conditions d’exercice de son métier futur, à en connaître de façon réfléchie le contexte dans ses différentes dimensions (classe, équipe éducative, établissement, institution scolaire, société) et les valeurs qui le portent, dont celles de la République.

Si le sujet porte sur les mathématiques, le candidat doit intégrer l’utilisation des TIC (logiciels ou calculatrices). Si le sujet porte sur la physique ou la chimie, le candidat doit intégrer au moins une expérimentation et son exploitation. Cette phase expérimentale nécessite, pour certains sujets, le port d’une blouse en coton que le candidat doit revêtir pour composer.

L’arrêté du 19 avril 2013, publié au journal officiel du 27 avril 2013, fixe les modalités d’organisation du concours et décrit le schéma des épreuves ainsi que leur nature :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027361617&dateTexte=20150713

 Attention : A compter de la session 2018, les temps de préparation des deux épreuves orales EP1 et EP2 sont modifiées; elles seront de 2h30 chacune.

Ces modifications ont été publiées dans un arrêté du 27 mars 2017, JO du 2 mai et seront applicables dès la session 2018 :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=902A82AAD4E7B4EE985FD61A42E9ED30.tpdila12v_1?cidTexte=JORFTEXT000034519151&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000034519102